Autour de la course à pied

Cinéma, littérature et art au sens large du terme. Sans qu’elle en soit forcément le thème central, et si l’on fouille un peu, de nombreuses œuvres nous parlent de course à pied. Je vous propose ici une petite sélection de livres, films et revues autour de cette thématique. J’essaierai de l’alimenter régulièrement au fur et à mesure de mes découvertes. Rassurez-vous, je ne me lancerai pas dans de grandiloquentes critiques ou analyses mais essaierai plutôt d’éveiller votre curiosité.

Si vous-même souhaitez participer à cette rubrique, vous êtes bien sûr les bienvenus !

Mon objectif étant là encore de partager, je vous propose, si vous m’en faites la demande, de vous prêter livres, DVD ou revues figurant dans cette rubrique, en fonction de vos envies.

Livres

Haruki Murakami – Autoportrait de l’auteur en coureur de fond

Murakami

Murakami, je ne le connaissais pas avant d’avoir entendu parler de son «Autoportrait de l’auteur en coureur de fond». Forcément, j’ai eu envie de le découvrir. Oui, on peut être un artiste, un intellectuel, et aimer et pratiquer le sport. Non, le sport n’est pas l’apanage de ceux qui ont laissé leur cerveau au vestiaire ou sur le bord de la piste. Murakami, auteur connu et reconnu, court 6 jours par semaine et 1 marathon par an depuis plus de 25 ans. A travers ce récit, il explique ou tente d’expliquer pourquoi et fait un parallèle entre son travail d’écrivain et la course à pied. Les coureurs s’y retrouveront souvent. Quant aux écrivains, dont bien sûr je ne fais pas partie, je les laisse se prononcer.

CollectifLe goût de courir

LeGoutDecourir

«Le goût de courir», c’est un recueil d’extraits de romans, poèmes, récits, essais sociologiques choisis et présentés par Antoine de Gaudemar. S’y côtoient Homère, Virgile, Montherland, Delerme, Jean de La Fontaine, Murakami (tiens ?), … L’éventail est large, bien qu’on regrettera la quasi-absence de femmes. Chacun nous témoigne de sa relation à la course à pied, nous relate un bout d’histoire, nous en apprend sur les pratiques de cette activité, vieille comme le monde.
On le lit rapidement, facilement et on y pioche des idées de lecture. Que demander de plus ?


Films

Steven Hilliard Stern – Running (1979), avec Michael Douglas

Running

Michael Andropolis est un looser, à qui rien ne réussit. Séparée de sa femme, en conflit avec l’ainée de ses 2 filles, il décide de faire enfin ce qu’il a toujours eu envie de faire: courir. Il parvient à intégrer la sélection américaine pour le marathon olympique des jeux de Montréal. Il veut, à cette occasion, reconquérir sa femme, ses filles et son honneur.

‘Running’ est un peu à la course à pied ce que ‘Rocky’, sorti 3 ans plus tôt, est à la boxe. De la sueur, des bons sentiments, la quête du rachat à travers le sport. Si Michael Douglas, qui a beaucoup couru à l’occasion de ce film, est ici excellent, on peut regretter que ce film ait un peu mal vieilli. Quant à la scène finale, elle sombre un peu trop dans le pathos à mon goût.

On y retrouve cependant ce qui fait le marathonien de haut niveau: le sacrifice, l’abnégation et une volonté à toute épreuve. A découvrir, pour ceux qu’un retour dans les années 80 et leur charme désuet ne rebute pas trop.


Revues

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s