Direction Fondettes !

Voilà quelque temps que je ne m’étais pas aventuré sur la rive droite de La Loire, en direction de Fondettes. Je me souviens de longues escapades dans ce coin là en 2011, en préparation de l’Eco-Trail de Paris (80 kms !). Pour ceux qui auraient participé à la dernière sortie ‘Paul Bert à petites foulées’, il suffit de poursuivre dans la direction que nous avons prise lors de notre première boucle.

Parcours_2015-10-18

Au départ de Paul Bert, suivez les bords de Loire. Après environ 2 kms, vous verrez que vous aurez le choix entre la voie aménagée ou un chemin en contrebas et plus proche de la rive. La Loire étant encore basse, profitez de ce chemin en faisant par contre attention aux cailloux et aux racines. Vos chevilles vous en remercieront !

2 kms plus loin, vous arriverez au pont de Saint-Cosme, qui matérialise l’entrée dans Fondettes. Prenez la rampe en bitume sur votre droite: celle-ci vous mènera sous le pont. Poursuivez en restant sur le trottoir puis passez à gauche de la pile du pont. Quelques mètres après, ne ratez pas un petit escalier un peu raide, sur votre gauche. C’est lui qui vous permettra de redescendre le long de la Loire. Arrivé en bas de l’escalier, prenez le chemin sur votre droite. A présent, vous avez devant vous plusieurs dizaines de kilomètres de chemin en herbe: faites-vous plaisir ! J’ai pu constater que le seul passage qui pouvait parfois être pénible en raison des ronces et des orties qui vous fouettaient les mollets pendant environ 400 mètres avait été entièrement débroussaillé. A présent, c’est un vrai boulevard !

Le chemin se poursuit donc, en contrebas de la D952 et avec La Loire sur votre gauche. Pas d’inquiétude, vous ne verrez pas les voitures qui restent haut perchées sur les levées de La Loire. Elles ne vous empêcheront pas non plus de profiter du calme et du chant des oiseaux, nichés dans les arbres en bord de Loire. Et si le parcours jusqu’à la Riche est assez fréquenté par d’autres joggers le dimanche, je n’ai vu absolument personne ce matin une fois le pont de Saint-Cosme dépassé. Je pense que le petit escalier un peu caché permettant de rejoindre ces chemins en bord de Loire n’est pas connu de beaucoup de monde. Si vous vous aventurez dans ce coin, tranquillité garantie !

En fonction de votre forme du moment ou d’un éventuel impératif (apéritif ?) horaire, rebroussez chemin quand bon vous semble et rejoignez Paul Bert. Au retour, attention à ne pas rater le fameux escalier, encore mieux caché qu’à l’aller ! J’espère que ce petit parcours vous séduira: personnellement, je me suis régalé !

Publicités